Jésus Marie Joseph! Sola Scriptura n’est pas dans les Écritures!

Je dois vous avouer une chose: je n’ai jamais vraiment réfléchi à l’Autorité Suprême des Écritures avant de lire des critiques catholiques sur le sujet. Il est facile de traiter les objections athées ou musulmanes sur l’autorité des Écritures: il suffit de résoudre les « contradictions ». Mais les catholiques eux, repèrent avec précision les points faibles de notre doctrine, et savent taper dessus sans merci. J’en veux pour preuve: le premier article critique que j’avais lu sur le sujet m’a transformé en ours pendant deux semaines, le temps que je mâchonne et comprenne et résolve l’objection. Et si on parlait de la plus spectaculaire de leurs critiques?

En anglais, les articles sont légions, mais dans le monde francophone je ne connais guère que Foicatholique.com, dont je salue Miguel Morin l’administrateur, un homme selon le coeur de Dieu. Pour vous donner une idée (très courte) des critiques que le catholicisme peut porter sur le principe d’autorité de l’Écriture comme norme suprême, je conseille spécialement cet article de Daniel Arsenault « Les problèmes de Sola Scriptura » Si vous lisez l’anglais, alors laissez moi vous partager ce magnifique argumentaire de Joel Peters: « 21 reasons to reject Sola Scriptura » [ENG].

Je ne répondrai pas à tout, mais plus spécialement à la plus impressionnante de ces critiques, celle qui un instant a fait chavirer ma raison. (Oui j’aime bien être dramatique). « Sola Scriptura n’est pas dans l’Écriture, et n’a donc aucune autorité ».

Saint Luther, priez pour nous! Toute ma tradition est un leurre! Ou alors…

Comment pouvons nous répondre, en tant que protestant?

Sola Scriptura est un principe, pas une doctrine

Quand on parle d’Autorité Suprême dans le raisonnement, on parle de la fondation, le « point zéro » de nos raisonnements. Un tel point n’est pas établi par le raisonnement, sinon d’où partirait ce raisonnement? Ce serait ce point de départ qui serait l’autorité suprême! L’Autorité Suprême est un axiome, c’est à dire un point de départ non prouvé, mais admis d’emblée.

On ne peut pas prouver un axiome, mais on peut tout de même juger de sa valeur. Ainsi, dans les études historiques, l’idée marxiste de la lutte des classes a été un axiome pour la plupart des historiens pendant tout le XXe siècle. Aujourd’hui, considérant à quel point il explique peu ou mal les choses, les historiens cherchent un nouveau point de départ pour comprendre l’Histoire, et l’ont plus ou moins abandonnés en tant qu’axiome. Il en va de même pour les principes d’autorité catholique et protestant.

Car il en va de même pour les catholiques! Évidemment que l’on trouve dans la tradition de l’Église que la Tradition fait autorité! Mais y ferait-t-on attention si l’on admettait pas d’emblée que la Tradition fait autorité? L’aurait-t-on seulement élaboré? Quand on parle d’Autorité Suprême, on énonce, on ne peut guère prouver.

D’où la question maintenant: entre le principe protestant et le principe catholique, quel est le meilleur principe?

Pourquoi l’Écriture Seule serait un meilleur principe que Écriture+Tradition?

Quels critères peut-t-on établir pour savoir quel principe d’autorité faut-il suivre? Quels raisons pouvons nous donner pour confirmer sola scriptura, ou bien la formule de Vatican II?

En faveur de Sola Scriptura, on peut mentionner la qualité de la Bible: elle est la Parole de Dieu, point incontesté entre protestants et catholiques. En tant que Parole de Dieu elle est donc inerrante (puisque Dieu ne peut mentir) et c’est elle la révélation. Toute l’essence du débat est: est-t-elle suffisante? Ne faut-t-il pas rajouter une tradition par dessus?

D’une certaine façon, bien sûr qu’il faut rajouter une tradition par dessus, mais je ne vois pas pourquoi elle aurait une autorité égale! Si l’on regarde de plus près, la justification de l’Église Catholique tient à la doctrine de la succession apostolique: Ainsi Paul a transmis à Timothée non seulement ses responsabilités pour diriger L’Église, mais aussi son autorité d’apôtre! En tant que protestant, j’adhère plutôt à la transmission apostolique: les pasteurs de l’Église Primitive ont repris la responsabilité et l’enseignement des apôtres, mais pas leur autorité doctrinale qu’ils tenaient de Jésus lui-même.

Alors, devons-nous obéir aux Apôtres avant tout ou bien aux Apôtres entre autres?

C’est le début d’un débat assez long, follement intéressant pour les maniaques d’Histoire dont je suis, et qui demande pas mal de connaissances en patristique. En fin de compte, après avoir pesé le pour et le contre, je ne crois pas que l’Église ait hérité de toute l’autorité doctrinale des apôtres. Surtout quand on considère les erreurs qu’elle a pu faire par la suite, y compris l’Église protestante. Je ne vois pas dans les écrits des pères des raisons suffisantes d’affirmer l’autorité égale de la Tradition. Certes, ils avaient une haute vue de l’autorité de l’Église, mais ils n’imaginaient pas pour autant être collectivement l’égal des apôtres. Je ne pourrais pas entrer ici dans le détail du débat, mais je conseille à chacun de voir par lui-même: c’est historiquement fascinant! En voici une défense catholique [ENG] et une remise en cause protestante [ENG]. Bon appétit.

Puisque je ne crois pas à l’autorité des successeurs des apôtres, alors c’est que je crois à l’autorité des Apôtres seulement.

Or où se trouve ce qui reste de l’enseignement des apôtres?

Dans l’Écriture Seulement.

Maintenant je peux aller remercier Saint-Calvin en priant devant son poil de barbe.

Conclusion

Généralement, dans le monde protestant on préfère faire une analyse détaillée de 2 Timothée 3.16 « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice » et une étude biblique du statut des Écritures dans la Bible.

Le problème de cette démarche est qu’elle n’a de sens que pour un protestant, et elle me semble rater le vrai nerf de la critique. Sola Scriptura n’est pas une doctrine qui doit être défendue à partir des Écritures, c’est un principe d’autorité qui doit être justifié par les faits historiques et philosophiques.

Et autant que je puisse en juger, Sola Scriptura est un principe plus fiable que la formule de Vatican II.

On s’étonnera peut-être de la prudence que je manifeste en disant ceci: « autant que je puisse en juger », choisir par élimination… Je suis prudent parce que justement un principe d’autorité ne se prouve pas, il se confirme. Il peut toujours y avoir des choses que j’ignore qui pourraient remettre en cause cette confirmation. Ceci ne m’empêche pas de trouver « L’Ecriture seule est l’autorité suprême » comme une fondation suffisamment solide pour bâtir toute ma foi.

Quand on navigue vers la vérité, on n’a pas besoin de bateaux pour construire des bateaux. Par contre, il vaut mieux bien choisir le bateau sur lequel on s’embarque.

 

10 commentaires sur “Jésus Marie Joseph! Sola Scriptura n’est pas dans les Écritures!

  1. Merci pour ce post. je pense cependant qu’il vous serait possible d’y ajouter un argument de poids en parlant de la suffisance de l’Ecriture. Cordialement,

    J'aime

  2. Ce serait bien de prendre en compte un argument qui – au contraire – dément Sola Scriptura : Rm 1, 19-20 : « car ce que l’on peut connaître de Dieu est pour eux [Les Grecs] manifeste : Dieu le leur a manifesté. En effet, depuis la création du monde, ses perfections invisibles, éternelle puissance et divinité, sont visibles dans ses œuvres pour l’intelligence ; ils sont donc inexcusables, »

    Alors, ici, il est question de grecs, qui n’ont pas reçu les Écritures et qui néanmoins, ont reçu la connaissance de Dieu, par Dieu Lui même, au point d’être inexcusables.

    Que veut dire Paul ? Comment Dieu s’est-il fait connaitre aux grecs ? Avons nous dans leur culture une indication qui valide ce que dit Paul (En effet, depuis la création du monde, ses perfections invisibles, éternelle puissance et divinité, sont visibles dans ses œuvres pour l’intelligence.) La réponse est oui… Quels moyens sont proposés au grecs pour connaitre Dieu d’après ce verset ?

    J'aime

    1. Nous n’enseignons pas que l’Ecriture seule est source de connaissance (quoique je connaisse au moins un philosophe réformé qui ait défendu cette thèse)
      Nous enseignons que l’Ecriture seule est autorité suprême, standard de connaissance, nuance!

      Il peut donc y avoir d’autres sources de connaissances sur Dieu: la tradition de l’église, la révélation générale etc… simplement elles doivent être soumises à l’Ecriture.

      Aimé par 1 personne

      1. Selon St Paul, et du fait de « l’inexcusabilité », il est une « autorité suprême » autre que l’Ecriture, à savoir la création. Et cela va plutôt de soin non !

        J'aime

    1. Mais où est-il écrit que la bible serait l’autorité suprême ? La création est donc en revanche une autorité légitime… du moins si par >l’intelligence< nous parvenons à la connaissance de Dieu, selon Ses desseins. L'Ecriture n'est en conséquences ni la seule autorité, ni la seule voie à la connaissance de Dieu, au salut, à la damnation..

      J'aime

      1. Sur le « où est-il écrite que la Bible est autorité suprême? » Vous êtes justement sur l’article qui répond à la question: en gros je dis que ce n’est pas dans la bible, mais que c’est un axiome épistémologique qui a des fondations plutôt solides.

        Ensuite, comme je l’ai déjà dit: le protestantisme n’a jamais enseigné que la Bible était seule source de connaissance, mais qu’elle était le seul ETALON de connaissance…

        J'aime

      2. L’étalon suprême chez les catholiques n’est pas la Bible seulement, mais l’enseignement du Magistère qui certes est bâti à partir de la Bible, mais qui vient compléter ce que la Bible dit puisqu’elle considéré comme insuffisante. Si j’exagère un peu, ils affirment sola ecclesia quand nous disons sola scriptura.

        J'aime

      3. Je ne suis pas certain que votre position soit juste ici. Le magistère ne complète pas l’Ecriture, il l’explicite tout en tenant compte de la transmission.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s